merci…

Ce soir, j’ai eu une agréable surprise! Une personne rencontrée par hasard m’a reconnu et m’a indiqué qu’elle me suivait sur ce blog. Déjà le choc! Ça a toujours été abstrait pour moi! J’écris sur cet écran, je vous l’ai déjà dit, pour moi! J’avoue que lorsque les mots se posent les uns après les autres, je n’imagine pas que quelqu’un, sur un autre écran, puisse les lire…

Mais, le plus… c’est lorsqu’elle m’a dit que de me lire lui apporter un peu de réconfort! Ouahhh, merci, merci, merci!!! Tu n’imagines pas à quel point cela m’a touché et surtout m’a fait du bien. J’en avais besoin… là, maintenant, aujourd’hui…

Difficile de voir la vie reprendre son cours suite aux épreuves passées, difficile de s’apercevoir que le reste du monde a continué à avancer, difficile de rattraper son retard! Compliqué de se remettre dans le bain, de reprendre les rennes, d’assumer les nouvelles épreuves (ou du moins reprendre où l’on s’est arrêté)! Souvent je dis: « de toutes façons, j’ai pas le choix! », mais de l’autre je pense: « à quand les vacances, la pause, à quel moment je vais reprendre mon souffle? ». Je me demande si ce que je fais à un impact quelconque?

Je connais beaucoup de monde et chacun a sa vision de la vie et de ce que l’on peut faire pour l’améliorer. Certains veulent refaire le monde. D’autres pensent qu’une vie accomplie est une vie où l’on a tout ce à quoi on aspire. Quelques uns sont prêts à tout lâcher et vivre d’amour et d’eau fraîche… Je ne sais pas très bien à quelle catégorie j’appartiens.

Je ne sais pas comment je peux améliorer le monde de fou dans lequel on vit, je ne pense pas avoir les épaules pour tout changé et honnêtement je ne saurais pas quoi changé. Bien sûr il y a des évidences mais…

Ce n’est pas simple de suivre un chemin tout tracé depuis notre jeune âge. Je sais qu’il faut avancé encore et toujours, peu importe les évènements. Mais, maintenant je sais, il faut savoir s’arrêter, regarder autour de soi et reprendre son souffle. Si on ne lève pas les yeux du but donné, on passe à côté de tout ce qui se trouve autour de nous.

Alors, cette idée que ces quelques lignes laissent une trace sur mon passage me réjouit.

Merci à toi, et à très vite

 

Laisser un commentaire