mon autre

Toi, mon amie, ma meilleure amie, ma sœur de cœur, mon autre…

Comment exprimer mon ressenti face à la vie, aux épreuves, à la mort? Comment éclaircir mes idées une fois redescendu de ces montagnes russes qui ont rythmé mon quotidien depuis quelques semaines? Un mélange de tristesse, de crainte m’a envahie depuis le début, et j’ai prié encore et encore…. J’ai supplié le Seigneur pour qu’il te vienne en aide. Mais là encore, j’étais perdue entre le désir de te garder auprès de moi, de te demander de te battre encore et toujours, et celui de te laisser partir, de te libérer de ce mal… Quelle douleur! Imaginer ton absence m’était insupportable! Comment vivre ton absence? A qui vais-je me confier à présent?

Toi, mon autre, en réfléchissant à nos longues discussions, si peu fréquentes fussent-elles, j’ai pu trouver des réponses à mes questions. Je savais ce que tu attendais de moi. Tes désirs et tes craintes, je me les suis rappelés. Tes désirs pour l’avenir me hantent encore aujourd’hui…Mais ton amour et ta foi m’ont envahie, m’ont aidé jour après jour et m’ouvrent les portes vers les lendemains.

Tu es mon amie depuis près de 30 ans. Une vraie amitié: sincère et intime, sans obligation, sans jugement. On n’a jamais eu besoin de s’appeler tous les jours pour savoir ce que l’on ressent l’une pour l’autre. Se croiser une fois tous les deux mois nous suffisait, c’est comme si on s’était vu la veille. Car sans être présente physiquement, comme tu disais « pas besoin, tu es moi, je suis toi, on sait comment est l’autre ».  Tu es dans mon cœur et, je sais que je suis dans le tien! On est si différente mais si complémentaire, ensemble on ne forme qu’un!

Hier soir, tu t’es libérée de tes chaines! Tu as rejoins les anges dans le ciel. Ce qui est sûr c’est que tu ne sera pas la voix la plus harmonieuse (je t’aime mais soyons honnête, le chant n’était pas ton point fort), par contre ton rire retentira dans chaque éclat de rire, ton visage illuminera chaque jour de ma vie. Il est difficile pour moi de sourire aujourd’hui mais ta force est présente en moi, je te sens dans mon cœur, toi mon autre!

De toi, j’ai appris ceci:  » souriez à la vie, riez aux éclats, dîtes oui plus souvent, ne regrettez rien et surtout Aimer encore et encore… ». Tes derniers mots pour moi ont été « je t’aime », voilà le souvenir qui va renflouer le vide que j’ai ressenti lors de ton départ.

Moi aussi, je t’aime encore et toujours…

Laisser un commentaire